Faut-il avoir peur des humains? (en réponse à l’article “faut-il avoir peur des algorithmes”)

 

Article original: https://www.rts.ch/info/culture/8912682-faut-il-avoir-peur-des-algorithmes-.html

Les humains sont au coeur de notre quotidien. Loin d’être objectifs, ils sont discriminants et menacent notre démocratie. Explications de la mathématicienne Cathy O’Neil, spécialiste du Cerveau.

Cathy O’Neil, devons-nous avoir peur des humains?

Plutôt de leurs effets, car on croit toujours que les humains sont justes et objectifs, mais ce n’est pas le cas.

Vous voulez dire que les humains sont discriminants?

Le cerveau, ce n’est qu’un structure bio-électronique qui évalue des données à une vitesse lente, comme par exemple des milliers de cartes de crédit ou de candidatures. Le candidat le plus prometteur arrive en tête de liste, et on qualifie cela de juste et objectif. À tort.

Un humain est développé sur la base de nombreuses décisions subjectives, prises par une personne avec tous ses préjugés et malentendus. Un humain n’est rien moins qu’un ensemble d’opinions dissimulées dans des codes sociaux-culturels.

Un humain n’est rien de moins qu’un ensemble d’opinions dissimulées dans des codes sociaux-culturels.

Cathy O’Neil, mathématicienne spécialiste du Cerveau

Même si un humain a été éduqué avec la meilleure intention, il peut s’avérer dangereux et nuire surtout aux populations les plus fragiles.

Pouvez-vous nous donner un exemple?

Bien sûr. Mon exemple préféré est celui d’un humain utilisé pour évaluer des cadres dans une entreprise, surtout dans les multinationales. L’idée première est bonne, car elle doit permettre d’identifier les mauvais employés et, ainsi, d’améliorer la performance des n-1.

L’humain mesure les résultats du cadre. Mais il est tellement imprécis que les résultats découlant de l’évaluation sont complètement absurdes. L’un des cadres a par exemple reçu 6 points sur 100 une année, puis 96 points l’année suivante, alors qu’il n’avait rien changé à son mode de management. Et pourtant, des cadres ont été et sont toujours licenciés sur la base de cet humain.

De bons cadres ont reçu de mauvaises évaluations à cause de cet humain. Ils ont trouvé de nouveaux emplois, certains dans d’autres entreprises. Au final, les conditions d’enseignement des employés se sont détériorées plutôt qu’améliorées.

Comment aurait-on pu éviter cela?

Un humain sain contrôle sans arrêt s’il fait bien ce qu’il doit faire. Prenons par exemple les recommandations de produits sur Amazon. L’humain reconnaît quand je ne suis pas intéressée par un produit et me propose un autre produit la prochaine fois. Il apprend.

Dans le cas du managementl’humain était tellement peu transparent qu’il était impossible de vérifier si les cadres ayant reçu de mauvaises évaluations étaient réellement de mauvais cadres. Pire encore: plus on utilisait la valeur de jugement de l’humain, plus on perdait de bons professeurs.

Que proposez-vous?

Lorsqu’il est question d’humains ayant un impact important sur la vie gens, le processus ayant mené à leur conception doit être dévoilé. Le grand public doit avoir son mot à dire. Mais dans la réalité, c’est tout le contraire, et on entend souvent dire: “C’est des politiques et de l’expérience managériale, vous ne pouvez pas comprendre.”.

Devrait-on alors obliger les entreprises à divulguer leurs méthodes de raisonnement?

Oui, tout comme les constructeurs automobiles qui sont obligés de soumettre leurs véhicules à un contrôle sécurité.

Les entreprises devraient être obligées de faire vérifier leurs humains, comme les constructeurs automobiles obligés de soumettre leurs véhicules à un contrôle sécurité.

Cathy O’Neil, mathématicienne spécialiste du Cerveau

Dans le cas d’humains importants, il faudrait prouver qu’ils sont justes, statistiquement pertinents et qu’ils suivent un cycle de contrôle permettant de vérifier qu’ils fonctionnent bien. Ils ne doivent être ni sexistes, ni racistes et ne léser personne. Et en cas de problème, l’humain doit être optimisé.

Une question un peu provocatrice: est-ce que cela me concerne?

Chacun cherche tôt ou tard un job ou a besoin d’un crédit. Et si vous n’êtes pas directement concerné, vos enfants le seront.

De plus, Internet est un parfait outil de propagande. En dressant notre profil sur la base de ce que nous consommons, il dévoile par exemple nos opinions politiques. Ainsi, nous devenons complètement influençables.

Dans votre livre, vous donnez l’exemple de Facebook, où un des humains décident de ce qui est des fakes news de ce qui n’en est pas. Notre démocratie est-elle victime de cet algorithme?

Tout à fait. Facebook commence tout juste à passer aux aveux. Son pouvoir a été clairement dévoilé dans le cadre de l’étude sur les élections présidentielles américaines en 2012, où l’on espérait encourager les gens à aller voter en insérant sur le profil de certains un bouton “J’ai voté”. L’internaute qui cliquait sur ce bouton montrait à ses amis qu’il avait voté. Effectivement, plus de gens se sont rendus aux urnes.

Ce n’est pas la quantité de données qu’on recueille qui m’inquiète, mais ce qu’on en fait.

Imaginez si, lors de la dernière présidentielle, chaque électeur potentiel avait eu ce bouton à disposition… il y aurait certainement eu plus de votants. Cela aurait pu changer l’issue du vote. Pire encore: Facebook aurait pu n’activer ce bouton que chez les Démocrates!

Les entreprises recueillent nos données mais nous, de notre côté, on s’en donne à cœur joie. Nous publions ce que nous mangeons, comment nous dormons… et tout ça de notre plein gré. Pensez-vous que nous voulons vraiment que ça change?

Non, nous apprécions tous ces services. Et je suis ok avec ça. Nos données peuvent sans problème être publiées. Ce qui m’inquiète c’est la manière dont ces données sont traitées. Est-ce aux entreprises de décider des messages politiques? De nos emplois? Des cartes de crédit auxquelles on a droit?

Qu’est-ce qui vous a le plus choqué dans lors de vos recherches?

Je retombais toujours sur le même processus: les humains classent les gens par vainqueurs et perdants. Ce sont eux qui décident qui est sélectionné pour le poste, qui est admis à l’université et qui va en prison sans passer par le start.

Ce qui m’a choquée, c’est de réaliser que je faisais partie d’un système qui met en danger la démocratie. Les humains sont intrinsèquement injustes; il faut que ça change. Ce n’est qu’alors qu’ils rendront nos sociétés plus justes…

71 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Formations vidéos de votre serviteur

 

Voici une liste de quelques vidéos enregistrées par votre serviteur pour des centres de formations en ligne (au cas où cela intéresserait certains).

1.  Formation LaTeX 2e pour créer des documents scientifiques avec une qualité parfaite (articles, publications, mémoires, thèses) avec MikTeX et TeXMaker (21h25) disponible ici pour Alphorm.

Formation LaTeX (2e) Vidéo (Alphorm)

Formation LaTeX (2e) Vidéo (Alphorm)

2.  Formation Fondamentaux de  MATLAB 2013a équivalente au 1er cycle universitaire ou des écoles d’ingénieurs  (36h08) disponible ici pour Alphorm.

Formation MATLAB Vidéo (Alphorm)

Formation MATLAB Vidéo (Alphorm)

3. Formation Fondamentaux IBM SPSS Statistics 2014 équivalente au 1er semestre d’un premier cycle universitaire ou école d’ingénieurs (3h57) disponible ici pour Video2Brain.

4. Formation R Fondamentaux équivalente au 1er semestre d’un premier cycle universitaire ou école d’ingénieurs (4h13) disponible ici pour Video2Brain.

1,190 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Mathématique appliquée | Laisser un commentaire

Un jour tu seras un fayot mon fils…

 

C’est de famille… entre autres….

http://www.bilan.ch/aline-isoz/dans-mon-reseau-social/un-jour-seras-un-fayot-fils

Le vocabulaire est une arme sans licence. N’importe qui, peut dire n’importe quoi, n’importe quand, et, la plupart du temps, nous ne réagissons pas. Une de mes précédentes chroniques qui traitait des commentaires racistes ou antisémites sur des posts Facebook confirme cet état des choses, même si le cadre légal impose des limites lorsque les attaques verbales sont évidentes. Notamment tournées vers une frange particulière de la population, vers une minorité discriminée.

(En préambule, je précise que les expressions ci-dessous n’ont pour unique vocation que d’illustrer mon propos de façon aussi clair que possible, et ne visent pas la polémique, alors, ne vous fatiguez pas…)

Ainsi, aujourd’hui, il est parfaitement interdit de traiter son collègue de « sale noir » ou de « youyou », par contre, la communauté des cons ne s’insurgera jamais si vous traitez ce même collègue de « gros c… ». Pour les plus subtils, ils sauront éviter le conflit larvé d’un « quelle s….. ! » en se contentant simplement d’un « Joli décolleté ! » et d’un scanner oculaire du châssis d’une collaboratrice (regard lourd de sens, mais aux conséquences aléatoires).

Pourtant, les termes les plus traîtres sont bien souvent ceux qui paraissent les plus inoffensifs, notamment en entreprise, où tout se confond « pour laisser place à la libre interprétation de chacun ». Je suppose que vous vous souvenez tous de ce camarade de classe, chouchou du prof, répondant à toutes ses questions en dégainant son index plus vite que Lucky Luke son cheval? Celui qu’on surnommait « le fayot », « le lèche-botte » ou le « lèche-des-parties-que-la-bienséance-m’interdit-de-nommer » ? Peut-être que c’était vous, d’ailleurs ? Eh bien, votre heure de gloire est arrivée : dorénavant, en tant qu’adulte, vous n’êtes plus un fayot, vous n’êtes plus déconsidéré ! Vous êtes « un homme de compromis » ou un « consensuel ». Une ascension fulgurante dans le champ lexical offerte par votre capacité à vous aplatir devant les mauvaises décisions et à choisir le camp de l’autorité, même quand elle va dans le mur. Félicitations !

Dans la même catégorie, aujourd’hui, vous n’êtes pas « lâche » ou « corvéable à merci » : vous êtes « flexible » ! C’est-à-dire que vous exécutez les ordres que l’on vous donne, au prix demandé et dans les délais imposés, le plus souvent pour rattraper l’incompétence de votre supérieur direct ou de vos collègues « consensuels », eux… Evidemment, par opposition, si vous remettez en question les ordres ou mettez votre interlocuteur face à ses propres responsabilités, vous êtes « inflexible », voire pire : « intransigeant ». Et là, c’est la ligne rouge.

Le terme intransigeant collé sur votre front fait de vous un paria, parce que vous avez généralement une deuxième tare : des principes. S’il est nécessaire que les entreprises aient des valeurs, on préfère éviter que les gens aient des principes. Des fois que les unes entreraient en conflit avec les autres… et des fois que ça se saurait.

Et puis, les gens qui ont des principes sont énervants : c’est vrai, sans arrêt à vous rappeler vos contradictions, les limites à ne pas franchir, la cohérence avec ce qui a été défini, les décisions non respectées, etc. D’ailleurs, vous les reconnaissez facilement : ce sont ceux auxquels on martèle « Soyez positif ! ». Parce que les gens qui ont des principes ont un gros défaut : ils ont l’esprit critique. Justement à cause de ces fichus principes avec lesquels ils doivent vivre pour être cohérents avec eux-mêmes. Du coup, ils se fichent des raisons pour lesquelles les choses se passent comme elles se passent : ils voient qu’elles pourraient se passer autrement. Mieux, peut-être. Autrement en tout cas.

Heureusement pour les entreprises, il y a les gens flexibles, consensuels et positifs qui garantissent que tout continuera de fonctionner comme avant… peu importe que cela fonctionne ou pas, d’ailleurs.

 

Comme quoi, on sous-estime toujours le poids des mots, surtout quand ils avancent masqués…

Publié le 28 Octobre 2014 à 14:06 par Aline ISOZ

154 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Carrière | Laisser un commentaire

Le business des Master

 

Je ne souhaite pas ici m’étendre ou polémiquer sur le fait que notre société contemporaine produit trop d’universitaires (et donc souvent de futurs chômeurs) dans certains domaines particuliers ni sur le fait d’avoir le droit à l’éducation dans le domaine de son choix, mais sur:

  1. le business relatif aux Masters vendus par certaines institutions de formations continues (qui font croire que le niveau obtenu sera celui d’un “diplôme de Master” universitaire alors que le niveau ne dépasse que très rarement le premier semestre d’une deuxième année de licence).
  2. l’abus d’utilisation du terme “Master” qui amène à une confusion avec un “diplôme de Master” donc un BAC+5 qui ne peut être prodigué que par des universités d’État sauf dans le cas de très rares exceptions (abus qui est pourtant punissable légalement dans certains pays de l’union européenne par une emprisonnement et une forte amende).
  3. le chaos (jungle) des Masters en tout et n’importe quoi (il y aurait plus de 6’000 “diplômes de Master” en tous genre et encore plus de Masters de formations continues) et le business malsain que génère les conseils en orientation d’entreprises privées et des catalogues de classement des meilleurs Masters qu’elles éditent avec soit disant des études rigoureuses (mais dont ni les sources ni la méthode de récolte des points ne sont disponibles…).

D’abord il faudrait que chaque État publie une liste officielle de diplômes de Master avec un programme obligatoire minimum à suivre par les enseignants et ce avec un vrai niveau de BAC+5 et non de niveau BAC+1 comme c’est par exemple souvent le cas en Suisse.

Il faudrait également interdire aux centres de formations continues d’utiliser le terme “Master”, “Bachelor” ou “Postgrade” sur quelque support que ce soit. Sinon il s’agit simplement de tromperie dans l’impunité la plus totale.

Il faudrait également interdire toute publication de statistiques (et donc de classement) dès le moment où l’on ne peut pas accéder de façon transparente aux sources et à la méthode de l’étude (ceci devrait par ailleurs s’appliquer à tous les domaines de la vie et pas seulement à la formation!).

Il faudrait également que les États imposent un examen final identique pour tous les pays confondus ainsi qu’une évaluation identique de l’établissement par les étudiants  afin de pouvoir comparer objectivement (et scientifiquement) les différentes écoles et professeurs/formateurs.

164 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Carrière | Laisser un commentaire

Logiciels OpenSource ou libres favoris

 

Comme on me le demande souvent, voici ma liste des mes logiciels OpenSource et libres préférés:

Et d’autres à venir probablement avec le temps…

159 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Informatique | Laisser un commentaire

Pièges de carrière

 

Dans le cadre de mon expérience de vie je remarque qu’une majorité d’employés (dont je faisais partie) n’ont pas été informés à la sortie de leurs études de certaines règles à appliquer dans le cadre professionnel (faute de cours pendant les études scolaires sur le sujet):

  • Évitez les entreprises qui demandent dans leurs offres d’emploi: “grande résistance au stress”. Cela signifiant clairement qu’en interne c’est l’anarchie…
  • Prenez garde aux entreprises qui ne font que deux entretiens d’embauche. C’est souvent le signe précurseur d’un manque  de rigueur en interne.
  • Évitez les grandes entreprises qui n’ont pas de politique salariale claire et objective.
  • Souscrivez à une assurance juridique dès le début de votre entrée dans le monde professionnel.
  • Demandez lors des entretiens d’embauche si l’entreprise a une politique qualité et un responsable qualité à plein temps (dans le cas contraire vous pouvez vous attendre à travailler dans une organisation anarchique).
  • Méfiez-vous des entreprises qui exigent la maîtrise des outils de la suite Microsoft Office. Cela signifie que leurs propres responsables RH ne savent même pas qu’il y a plus de 20 logiciels dans cette même suite bureautique. Méconnaissance lamentable pour des gens qui travaillent tous les jours avec ce outil et qui sont censés être les premiers à avoir connaissance de ce fait! Donc cela signifie qu’ils ne sont eux-mêmes pas bien formés. Donc fuyez!
  • Assurez-vous que votre employeur a bien fait les démarches relatives aux assurances obligatoires et discutez avec lui des assurances facultatives et recommandées par l’État lors de l’entretien d’embauche.
  • Gardez tous les mails (exceptés si vous y êtes contraints par l’IT), sms, log de discussions professionnels et archivez-en une copie sur une clé USB  car ils sont considérés légalement comme privés.
  • Gardez toutes les fiches de salaire mensuelles et annuelles tout au long de votre vie professionnelle (cela fait un classeur d’environ 500 feuilles après 40 ans) ainsi que les fiches des assurances obligatoires professionnelles.
  • Faites et conservez à vie un procès verbal signé de toutes les réunions avec vos supérieurs et collaborateurs.
  • N’effectuez jamais un travail dont l’ordre n’est pas écrit et détaillé (début souhaité, fin souhaitée, priorité, etc.) ou simplement suffisamment clair.
  • Gardez et lisez en détails tous les contrats d’embauche et annexes associées (chartes qualité et autres) à vie.
  • N’insultez pas vos collègues et vos supérieures hiérarchiques par écrit sur quelque support que ce soit. Faites savoir votre mécontentement de manière élégante, constructive et une proposition d’amélioration élaborée soigneusement à l’avance.
  • Gardez à vie un fichier (tableur) listant le montant et détail de toutes vos notes de frais.
  • Gardez à vie un fichier (tableur) listant le heures de travail effectués chaque jour au cas où il n’y aurait pas de système de pointage.
  • Assurez-vous à chaque départ de chez un employeur d’obtenir un certificat de travail complet et personnalisé à votre cas.
  • Méfiez-vous des multinationales qui dans leurs offres d’emplois exigent des qualifications pointues mais devant être mise en pratique avec des logiciels non professionnel (gestion financière ou logistique avec MS Excel et VBA, gestion des commandes avec MS Acccess, planification de production ou de projets avec MS Excel ou Outlook, publicités et brochures avec MS Word, contrôles qualité avec MS Excel, statistiques avec MS Excel, etc.). Si ces grandes entreprises n’ont pas été capables en plus de 50 ans d’existence d’acquérir des progiciels pour effectuer ces tâches c’est qu’elles ne valent pas la peine et que c’est l’anarchie en interne.

Je compléterai au fur et à mesure que d’autres erreurs évidentes observées me reviendront à l’esprit.

En espérant que cette liste pourra servira au plus grand nombre.

208 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Carrière | Laisser un commentaire

Add-ons FireFox

 

FireFox Add-Ins

Voici la liste de mes add-in favoris pour FireFox si cela peut être utile à quelqu’un de savoir ce que j’utilise (au fait c’est surtout utile pour mon usage personnel quand je dois résinstaller FireFox sur un nouvel ordinateur…).

Logo Nom/Description

FireFox Blue Juste mon thème de couleur préféré pour FireFox.

AdbBlock Bloqueur de publicités, scripts et animations flash malveillantes. Marche pas mal mais nécessite du temps à paramétrer lors de la première installation. J’apprécie beaucoup pour me débarrasser des nuages de publicité de Google Ads.

Cache Status Très pratique pour voir l’état du cache sur son ordinateur et le vider rapidement.

ColorZilla Permet d’avoir une petite pipette dans la barre d’état du navigateur pour contrôler un couleur ou s’en inspirer dans le but d’en faire usage ailleurs.

Download Statusbar Add-in qui évite que l’on ait une fenêtre de téléchargement à en-dehors du navigateur.

FireBug Excellent pour débugger son site web en live grâce à la touche F12!

FlagFox Permet de savoir en théorie dans quel pays est hébergé un site web.

ForeCast Fox Add-in fort sympathique permettant d’avoir des infos météorologiques et l’image radar de votre localisation en miniature sur la barre d’état.

IEtab Permet de renderiser… une page web comme le ferait Internet Explorer. Très pratique lorsque l’on a des sites uniquement compatibles avec Microsoft Internet Explorer.

Live IP Adress Ppermettant de voir son adresse IP dans la barre d’état de FireFox.

MinimizeToTray revived Trrrès utile pour minimiser FireFox près de l’horloge.

NoScript Permet de bloquer les scripts que l’on veut sur une page. Trrès utile aussi pour bloquer des sites web ou des animations (publicités) Adobe Flash sur des sites.

PDF Download Donne la possibilité par défaut de choisir si un PDF sera enregistré, ouvert ou si l’action doit être demandée au préalable.

Web Developper Intègre à FireFox une excellente barre d’outils pour les développeurs et designer Web.

ColorfulTabs Affecte automatiquement à chaque onglet de FireFox une couleur différente. Ce qui est très utile pour différencier rapidement les pages.


HttpsFinder Passe automatiquement les sites web ayant un protocole HTTPS en mode sécurisé afin d’éviter que vos communications puissent être interceptées en clair.

148 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Bureautique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Applications iPad Favorites

 

iPad Apps

Voici la liste de mes app favorites. J’en ai acheté un paquet (pour plusieurs centaines de francs) avant de converger vers les meilleures… Je les ai listées dans l’ordre décroissant de fréquence d’usage si cela peut être utile à quelqu’un (cela intéressera en partie ceux qui se demandent comment je rédige mes articles de maths sur l’iPad et ceux qui me demandent lors de mes formations ce que j’ai installé).

Logo Nom/Description
iAnnotatePDF
C’est vraiment l’app que j’utilise le plus puisque je passe une grande partie de mon temps à lire, relire et corriger des documents au format PDF. Cette app est simplement parfaite!
WeekCalendar
Sans aucun doute la meilleure app agenda qu’il existe à ce jour sur l’iPad (à ma connaissance…). Il manque juste peut-être la possibilité d’afficher le tout sous forme de Gantt non connexe. Sinon c’est parfait (ne marche plus avec iOS 5…).
TSRInfo
Très bonne app de la télévision suisse romande. Seule point négatif: on ne parle pas assez (du moins toute proportion gardée au niveau national) des nouvelles en suisse-alémanique et suisse-italienne.
KeyNote
Le pendant iPad de Microsoft Office PowerPoint mais en version très allégée. Très utile pour présenter à des personnes proches en réunion ou entretien des concepts sous forme de présentation. Petit hic: ouvre très mal les présentations ppt et pptx de Microsoft.
20Minutes Online
Application très sympa pour avoir des news qui permettent de se vider la tête. J’apprécie particulièrement le fait qu’on puisse prendre les articles off-line grâce à un petit bouton.
Rue89
Mon journal franco-français quotidien… en espérant que la gratuité reste plus longtemps encore et que le niveau des articles s’élève et s’étoffe encore un peu plus.
Radio Suisse Romande
Application très bien construite que j’utilise au moins une à deux fois par jour pour m’informer des nouvelles locales (malheureusement on parle que très rarement des nouvelles en suisse-alémanique et suisse-italienne)
NotesPlus
Après avoir testé de nombreuses app payantes Notes Plus est apparue comme une révélation en ce qui concerne la prise de notes manuscrite avec l’aide d’un stylo Apple. Il est possible de prendre des notes comme sur du papier sans aucune difficulté majeure.
MobileNoter
La seule app à ce jour permettant de synchroniser ses notes Microsoft Office OneNote (avec l’aide d’un petit logiciel à installer sur le PC en plus…). Depuis l’app OneNote de Microsoft est sortie…
Voice Recorder
Utile pour enregistrer en audio des réunions ou simplement des idées. Permet d’organiser les enregistrements et d’y associer des notes.
TeamViewer
Logiciel que j’utilise pour prendre contrôle de mon ordinateur à distance lorsque je dispense des formations ou que je suis à la maison. Le seul problème c’est qu’il faut installer le logiciel aussi sur l’ordinateur esclave et avoir une connexion wi-fi.
Zatoo
Comment regarder les chaînes disponibles à la télé mais gratuitement sur son iPad…? Zatoo reste à ma connaissance la meilleure solution à ce jour.
Google Earth
Application que j’utilise souvent afin de repérer les endroits où je dois me rendre soit pour des raisons professionnelles ou privées.
Mobile CFF
L’app des chemins de fer fédéraux qui reste très utile pour acheter des tickets à l’avance. Il faudrait cependant une option pour imprimer ultérieurement les tickets sur les bornes des CFF pour les notes de frais de l’entreprise.
SGProject Go
App permettant de créer des Gantt tout à fait corrects (WBS bien représentée, Gantt connexe, notes, ressources) et surtout d’importer/exporter en XML avec MS Project et en PDF.
Pages
C’est le pendant iPad de Microsoft Office Word. Je l’utilise pour écrire mes textes de maths en l’associant à iCAS, TexEquation et AdobePhotoshop Express ainsi que pour résumer des textes de gestion de projets que j’importe ensuite dans mes e-books.
iCAS
Meilleure app à ce jour et à ma connaissance pour faire des calculs arithémetiques et formels ainsi que des graphs complexes. Au fait il s’agit d’une sorte de mini Maple/Matlab tout à fait adapté pour l’iPad.
TeX Equation
Excellente app que j’utilise conjointement avec l’app Page pour écrire mes textes sur les mathématiques appliquées (destinés à être publiés sur Sciences.ch)
Kindle
Ayant été déçu par le Kindle d’Amazon (navigation efficiente impossibles ans écran tactile), j’ai dû me résoudre à tout passer sur l’iPad.
Bloomberg
Excellente app pour connaître les prix, variations et volumes échangés des actions d’entreprises ou aussi des performances d’indices (DownJones, Nasdaq ou autre), du Forex (monnaies) et des Commodities (matières premières).
Weather Pro
Considérée – et à juste titre – comme la meilleure application météorologique à ce jour sur l’iPad.
Larousse Français
Cela peut toujours être utile d’avoir un dictionnaire sous la main, même s’il s’agit de sa langue maternelle…
Larousse Français-Anglais/Anglais-Français
Application très utile quand il s’agit de vite trouver une traduction ou une définition à un mot sans se promener avec tout un dictionnaire de 800 pages.
Larousse Français-Allemand/Allemand-Français
Application très utile quand il s’agit de vite trouver une traduction ou une définition à un mot sans se promener avec tout un dictionnaire de 800 pages.
Larousse Français-Italien/Italien-Français
Application très utile quand il s’agit de vite trouver une traduction ou une définition à un mot sans se promener avec tout un dictionnairede 800 pages.
Parler en voyage (Italien)
Petite appli utile pour les phrases et expression type lorsqu’on estun mancheen italien et que l’on se rend dans une région italienne…
Adobe Photoshop Express
Chouette application que j’utilise pour rogner et tourner des images avant de les importer dans Page.
Save2PDF
J’utilise cette app pour imprimer les pages web de Safari au format PDF avant de partir dans des lieux dépourvus de connexion InternetWi-Fi. Cela me permettant de lire les informations plus tard sansme soucier du coût du téléchargement.
BBC News
Afin de parfaire son anglais quoi de mieux que de lire et écouter les news de la BBC?
TabToolkit
C’est mon équivalent à GuitarPro sur PC. Avec ça je peux prendre ma guitare électrique partout.
Skype
Utile pour chatter avec les collègues ou amis/connaissances et téléphoner via le web.
Windows Live Messenger
Le pendant iPad du fameux outil de chat du système Microsoft Windows. Dommage que la version iPad ne soit au fait que l’app iPhone (donc la qualité de zoom est médiocre).
Brushes
Meilleur application pour dessiner ou peindre qui soit disponible dans l’app store selon mes critères. Gère les calques et la possibilité de paramétrer les pinceaux est largement suffisante pour ce qu’un iPad permet de faire.
Additifs Alimentaires
Permet d’avoir off-line des informations sommaires sur les additifs alimentaires les plus courants. Peut être amélioré mais c’est déjà un bon début.
System Info
Petit app permettant de visualiser l’état de la batterie, de la mémoire et du système en général.
Coop@Home
Utile pour faire ses cours en rationalisant les déplacements, en créant de l’emploi et en gagnant du temps personnel.
Decibles
Sonomètre élémentaire en décibels. Petit et très sobre cette app à une énorme marge de progrès possible (affichage en autres unités, comparaisons par rapport à des éléments connus, seuil de dangerosité pour l’oreille humaine,etc.)
Mappy
Petit logiciel permettant de visualiser des points d’intérêts (restaurants, hôtels, stations-services, etc.) à proximité de votre localisation.
RSI.ch
Petite app très simpliste pour écouter les radios suisse-italiennes et romanche. M’est utile pour apprendre l’italien lorsque j’ai du temps (c’est-à-dire très rarement!).
Shazam
Outil extraordinaire de reconnaissance musicale. Pour moi c’est une des plus belles applications visible de la transformée de Fourier et la puissance des maths dans les mains de monsieur et madametout lemonde.
iPad Secrets
Petite app sous forme de livre qui m’a été utile pour découvrir des trucs bien sympa pour l’iPad. Surtout le truc consistant à faire des captures d’écran!
Numbers
Je l’ai seulement acheté premièrement pour le comparer à Microsoft Office Excel et deuxièmement parce qu’il fait partie du pack bureautique avec Page et KeyNote. Je n’en ai encore jamais fait un usage professionnel. Donc l’utilité et les possibilités
StatisticsVisual
J’avais besoin de pouvoir montrer une gaussienne paramétrable avec laquelle on puisse jouer avec les intervalles de confiance. Cette app répond parfaitement à ce besoin. J’aurais juste souhaité aussi que son auteur propose la loi beta recommandée par le PMI et qui est très utilisée en gestion de projets ainsi que la loi triangulaire.
TrueCompass
Petite boussole très simple et sobre qui marche à priori très bien jusqu’à ce jour. Peut être utile dans certaines situations.

233 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Bureautique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Motivation à la qualité

 

Souvent, après être intervenu dans des PMI/PME renommées ou non ainsi que des administrations je reste songueur sur l’utilité des standards qualité et la rigueur de travail. Peut-être de par ma formation scientifique je suis probablement trop pointilleux mais je suis quasiment systématiquement interpellé par le chaos ambiant général (CMM niveau 1 pour ceux qui connaissent) et le mécontentement général des employés qui profitent de la présence d’un consultant externe pour lui dire ce qu’ils ont sur le coeur.

 

Je constate souvent que les bases élémentaires dans le domaine de la qualité ne sont pas respectées et ce à toutes les échelles de l’entreprise. Le pire qui m’a été donné de voir est la mise en évidence de certificats qualité bricolés par des sociétés de conseil et qui ne sont absolument pas des standards internationaux et ont donc que peu – voire pas du tout – de valeur.

Dans l’ordre des bases triviales je préconise:

  1. Faire un SWOT de l’état actuel des choses.
  2. Définir une stratégie (planification) de la mise en place d’une démarche qualité avec le soutient explicite des plus hautes instances de l’entreprise accompagné d’un jalonnement précis et d’une communication régulière adressée aux employés relativement à l’avancement du projet.
  3. Calculer le TRI (Taux de Rendement Interne) ainsi que le VAN (Valeur Actuelle Nette) de la mise en place du projet qualité afin de voir si cela vaut la peine de continuer en direction d’une telle démarche (il ne faut pas non plus mettre en puéril la viabilité de l’entreprise juste par excès de rigueur!).
  4. La rédaction et centralisation de chartes pour chaque catégorie de métier (charte de qualité, charte IT, charte de formation, charte graphique, charte de communication, etc.)
  5. Une mise en place de modèles de fichiers informatiques pour tous les logiciels informatiques et respectant ISO690 et ISO9001 avec un contrôle continu de leur bonne utilisation (il en va de même pour les documents papier).
  6. Une nomenclature et centralisation cohérente de rangement de tout fichier éléctronique par des techniques traditionnelles ou une GED adaptée.
  7. L’introduction de ISO 9001 comme un minimum qualité global et un jugement de positionnement basé sur CMM. Par département peuvent alors aussi être appliqués des standards comme ITIL, PRINCE2, PMI, HERMES, 5S, Kaizen, Lean, etc. Mais on prendra soin à largement favoriser des standards internationaux robustes ayant fait leurs preuves.
  8. L’identification de toutes les normes ISO que l’entreprise devrait étudier et appliquer éventuellement dans son quotidien (ISO 9001, ISO 690, ISO 4217, ISO 5807, ISO 27000, ISO 2859… pour ne citer que quelques unes des plus connues)
  9. La mise en place de processus/logigrammes conformes ISO 5807 sur A4 avec une page de documentation A4 à disposition de tous les employés et ce dans tous les métiers et actions de l’entreprise (normalement on compte sur l’ensemble de l’entreprise une moyenne de 15 processus par employé)
  10. Un orginagramme de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise incluant un trombinoscope, leur compétences particulières, responsables hiérarchiques, téléphone, e-mail, etc.
  11. Au moins avoir un(e) responsable qualité à plein temps maîtrisant au moins 10 standards ISO (afin de rentabiliser son salaire) et contrôlant le respect de l’application des points précédents ainsi que leur homogénisation, stabilité et performance.
  12. Un tableau de bord permettant d’avoir un suivi en temps réel selon les techniques de la maîtrise statistique des processus (idéalement Six Sigma) de l’ensemble des indicateurs qualité critiques.
  13. Des réunions mensuelles pour l’évolution de l’ensemble en fonction des remarques des collaborateurs et clients et du retour d’expérience (REX)
  14. Pouvoir fournir la preuve à tout client de la démarche qualité basé au moins sur le principe: tout ce que nous faisons est écrit, nous écrivons ce que nous faisons, nous sommes capables de donner la preuve de ce que nous avons fait.
  15. La mise en place de pancartes grand format dans les couloirs rappelant les bonnes pratiques de la qualité/sécurité/charte à tous les employés
  16. Enfin, une formation de 1 jour pour tout nouvel employé  sur la démarche qualité de son entreprise et les outils y relatif.

Voilà donc quelques pistes constituant un minimum minimorum qui permettra non seulement une meilleure satisfaction des clients mais aussi une meilleure qualité des produits ainsi qu’une qualité de vie interne à l’entreprise améliorée pour le bien-être et la motivation des employés (fierté de travailler dans une entreprises ayant une environnement non chaotique).

Bien évidemment la domaine de la qualité est très vaste et nécessite des années d’expérience et d’études. Raison pour laquelle je recommande fortement de s’entourer d’experts qui peuvent donner la preuve de leur expertise et d’éviter de mettre des stagiaires sans aucune expérience – même ayant toute la meilleure volonté du monde – au pilotage de ce type de projet.

http://www.iso.org

202 total views, 1 views today

Share on Facebook
Publié dans Qualité | 3 commentaires

Ouverture du Blog

 

m9nz5oyyp9

146 total views, no views today

Share on Facebook
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire